Pose d’une prothèse dentaire

Au moins une fois dans notre vie, nous pouvons tous être amenés à consulter un dentiste pour la pose d’une prothèse dentaire. Que ce soit pour une prothèse fixe ou amovible, il existe des étapes obligatoires pour que la pose soit faite dans les règles de l’art. Il revient au prothésiste dentaire de faire en sorte que chaque étape soit réalisée de la manière la plus parfaite possible pour vous procurer de nouvelles dents, belles et bien posées. Il s’agit d’un métier à part entière, même s’il n’est pas toujours différencié du métier de dentiste. Dans d’autres pays, comme les Etats-Unis ou le Canada, il existe un mot spécifique pour désigner le spécialiste de la pose d’implants. Aux USA, on parle de « periodontist ». Au Québec, on fera référence au denturologiste.

La pose d’une prothèse dentaire fixe

Avant de connaître les étapes de la pose de ce type de prothèse, rappelons d’abord que votre dentiste va sûrement vous proposer soit une couronne soit un bridge, selon votre cas.  Lorsque la dent est manquante, il aura plutôt recours à un implant dentaire. La couronne est réalisée lorsqu’une ou plusieurs dents ne peuvent plus être restaurées avec des matériaux de construction. Elle a donc pour objectif de rendre rigide la dent en question. En revanche, le bridge va servir à remplacer vos dents absentes à la base de dents piliers antérieurs ou postérieurs. Voici alors les étapes pour la pose de ce type de prothèses.

  • La consultation et le devis

C’est la première étape de votre démarche. Vous aurez donc un premier entretien avec votre dentiste. Cela consiste à parler de vos besoins, des étapes que vous allez franchir et naturellement de ce qui va se passer tout au long de la pose de vos prothèses. Le médecin va également établir un devis quel que soit le type de prothèse qu’il va mettre en place. L’établissement du devis est important parce que plus tard vous allez le remettre à votre complémentaire santé qui va ensuite vous prendre en charge.

  • Les empreintes et le détourage de vos dents

Tout cela va se passer lors de votre deuxième rendez-vous. Détourer la dent  comme objectif de permettre à celle-ci de recevoir la couronne. Les empreintes consistent à mettre une sorte de pâte dans votre bouche. Le dentiste envoie ensuite les empreintes au prothésiste qui va à son tour fabrique la prothèse à la base de celles-ci. De nos jours, l’évolution technologique permet déjà de réaliser les empreintes grâce à une caméra numérique et un logiciel. Il va s’en dire que cette technique est plus rapide et est plus précise.

  • La pose de la couronne

Cette étape est la plus importante car elle permet au prothésiste de réaliser avec habileté et précision votre prothèse. Elle se déroule dans un cabinet dentaire et est réalisée lors de votre 3e rendez-vous.

  • Le contrôle

Il doit se faire 15 jours après la pose. Cependant, si votre couronne se décolle vous pouvez revenir quand vous voulez chez le prothésiste.

 

La pose d’une prothèse dentaire amovible

Les étapes de la pose d’une prothèse amovible est à peu près les mêmes que celles d’une prothèse fixe. L’établissement d’un devis, les empreintes et le détourage doivent être faits au préalable. Pour les prothèses complètes amovibles, vous aurez ce qu’on appelle un « dentier ». Il est important de revenir régulièrement dans votre centre dentaire afin que le praticien vous montre comment les entretenir et les contrôle pour encore plus de confort.

Le remboursement des prothèses dentaires

Une vilaine carie a attaqué vos dents ? Ou vous voulez une parfaite denture comme les stars de la télé ? La solution, vous le savez déjà : la pose des prothèses dentaires. Seulement voilà, le prix astronomique des soins dentaires vous freine. Cependant, il existe une solution pour réduire votre facture. Pensez au remboursement par la Sécurité sociale, ou par les différentes mutuelles ainsi que par la complémentaire santé. De cette façon, vous serez mieux assuré. Pour vous aider à faire votre choix, on va essayer de définir le fonctionnement de chaque cas de remboursement.

La Sécurité sociale pour rembourser les soins dentaires :

En général, ce sont les soins dentaires courants qui sont remboursables par la sécurité sociale. Ces soins courants englobent le traitement de caries, le traitement pour les racines, les extractions de dents et l’élimination des tartres. Néanmoins, pour les prothèses dentaires, elles ne sont remboursées que si elles font partie de la liste des produits et prestations ou LPP de l’Assurance Maladie. Si actuellement, les implants deviennent de plus en plus intéressants, ils ne sont pas remboursables par la Sécurité sociale.

Autrement dit, la Sécurité sociale n’est réelle que pour les couronnes en céramiques et métalliques ainsi que les bridges. Les soins relatifs à ces couronnes sont pris en charge à 70% du tarif de base.

C’est quoi le remboursement complémentaire ?

La complémentaire santé  sert à optimiser le remboursement des soins dentaires. En effet, comme il y a des prothèses remboursables et des prothèses non remboursables par la Sécurité sociale, il s’avère intéressant de se tourner vers le remboursement complémentaire. Ce type de remboursement est automatique pour les employés d’une entreprise. Toutefois, si le personnel est libre dans son choix, s’il ne souhaite pas être rassuré, il ne participe pas à l’inscription.

Le remboursement complémentaire peut atteindre jusqu’à 100 % du tarif fixé par la Sécurité sociale. Avec un forfait dentaire, le remboursement des prothèses dentaires est plus intéressant. Vous pouvez bénéficier de 300 % des prix de base, selon le cas. Autrement dit, les formules plus complètes sont synonymes de remboursement plus important.

Pourquoi ne pas choisir la mutuelle dentaire ?

Un autre moyen de se faire rembourser les charges des soins dentaires est l’assurance mutuelle. Elle aussi, permet d’alléger, d’une manière considérable le prix des prothèses dentaires que vous devez payer. Contrairement à la sécurité sociale, la mutuelle dentaire peut prendre en charge toutes les prothèses et même les implants. Le mode de recouvrement est réalisé soit avec un tarif reconstitué soit en mode forfait. Ce dernier mode est souvent très attractif.

 

Elle est dite haut de gamme puisqu’elle peut recouvrir en partie ou en entier, les dépassements honoraires de certains médecins dentistes. Dans ce cas, le remboursement peut être de l’ordre de 200 % voire 400 % du tarif de convention.

En guise de conseil, parmi les meilleures mutuelles qui remboursent les prothèses dentaires, il y a la MMA, la Réunica Mutuelle et la Mutuelle Générale.

La vérité sur les prothèses dentaires

Si vous avez une ou plusieurs dents manquantes, il n’y a pas de meilleure solution que de se faire poser une prothèse dentaire. Seulement, il est fort possible que vous ne connaissiez pas le prix d’une telle pratique ou qu’il vous paraît trop cher. En réalité, ce prix dépend énormément de plusieurs paramètres qui ont été longtemps cachés u plus grand nombre. Heureusement que le Sénat de l’Etat français a su réagir à temps.

Il faut d’abord avouer qu’en France, porter des implants dentaires reste un luxe inabordable et peu accessible. Et ce depuis toujours. Les chirurgiens-dentistes ne sont pas encore prêts à renoncer à une facturation très élevée et aux dépassements honoraires. De votre part, c’est à prendre ou à laisser. Vous voulez une dentition de stars, il faut que vous vous lanciez sans poser de questions.

Pour défense, les médecins-dentistes expliquent que les produits dentaires sont également onéreux, sans compter d’autres facteurs et autres charges. À noter que le prix des prothèses dentaires varie en fonction de la richesse de la région.

Les mesures prises sur les prix des soins bucco-dentaires :

Les factures qui terrifient les patients ont réussi à faire réagir le Sénat. Ainsi, il a imposé depuis le mois de mars 2010, dans la loi Hôpital Patient Santé Territoire (HPST) que tous les détails sur le prix des soins dentaires doivent être obligatoirement inscrits dans la facture. Cela a pour objectif de viser une transparence sur le prix des soins, mais surtout pour rassurer les patients sur ce qu’ils doivent payer.

Cette loi était faite dans l’intérêt des patients. D’ailleurs, il est dans les droits de ces derniers d’avoir une information complète et claire sur le devis qu’ils payeront. Seulement, cette mesure a été supprimée après un an d’application. Mais depuis 2014, les devis globaux sur les soins dentaires ont été signalés insuffisants.

Quel est le coût réel des prothèses dentaires ?

Le tarif pour les poses des prothèses dentaires englobe le coût de l’opération, des prothèses dentaires et des éventuels soins additionnels comme une radiographie, un greffe osseux, une extraction et une moulure. Le prix peut atteindre les 2 000 € à 5 000 €.

Le prix d’implant dépend également du nombre de dents à remplacer, du nombre de médecins qui vont vous assister pendant la procédure, mais surtout, il est en fonction du quartier où vous avez choisi pour l’accomplir. Particulièrement pour les pays d’Europe, ce tarif est différent pour chaque pays. Le prix de la pose d’implant en France est par exemple plus onéreux que celui de la pose réalisée en Espagne ou en Hongrie. Les cliniques de ces deux pays accordent un prix intéressant. La différence est flagrante,  car on peut réaliser une économie de 70% en faisant du tourisme dentaire. Pour les autres pays, par exemple, une couronne céramo-métallique peut coûter 200 fois plus cher que son prix de base.

Selon le type de prothèses, pour une dent, on doit avoir la somme de 900 € au minimum (couronne dentaire). Pour compléter une mâchoire, il faut prévoir 1 250 € à 2 500 €. Pour un sourire à 32 dents, il faut dépenser entre 30 000 € et 60 000 €.